Les bonnes résolutions… ou comment mettre en place un système complet et automatique de sauvegarde

De quand date votre dernière sauvegarde? D’il y a un an, quand un ami vous a raconté la catastrophe qu’était la mort subite de son disque dur? Nous connaissons tous l’importance fondamentale de bonnes sauvegardes des données personnelles et professionnelles – mais de là à en faire un réflexe régulier…?

Heureusement il existe des solutions logicielles qui vous facilitent la mise en place d’un système de sauvegardes qui fonctionne automatiquement et sans que vous ayez à y penser de manière systématique. Avant de vous expliquer les détails, quelques idées générales sur des stratégie inadéquates mais répandues concernant la sauvegarde de données:

1. Stocker des données uniquement sur un support extérieur.
Imaginons que vous avez des notes informatiques des années antérieures de votre parcours. Si vous les transférez sur un disque dur externe et les supprimez de votre ordinateur, vous n’avez pas crée une sauvegarde. Le premier principe de la sauvegarde, c’est de créer de la redondance. Tant que les données n’existent pas à plusieurs endroits séparés, vous n’êtes en rien protégé – que ce soit contre une défaillance matérielle ou un cambriolage, par exemple.

2. La sauvegarde sur un disque dur externe stocké avec l’ordinateur.
Si vous faites des sauvegardes régulières sur un disque dur externe, c’est bien. Si vous le transportez tous les jours dans votre sac de cours avec votre ordinateur portable, vous comprenez bien qu’un simple vol de votre sac vous fera perdre à la fois vos données d’origine et la sauvegarde. Vous devez donc créer des sauvegardes sur des supports différents, stockés dans différents endroits. Dans l’idéal, par exemple avec une copie physique sur un disque dur chez vous et une autre copie sur un serveur en ligne (cf plus loin pour les détails).

3. Une sauvegarde immédiate de tout fichier modifié (et rien d’autre)
Il faut bien comprendre que la sauvegarde doit vous protéger de deux dangers: la perte de vos données par vol/destruction de votre matériel informatique (couverte par les points 1 et 2) et la corruption ou suppression par erreur de vos fichiers. Si tous les soirs vous faites une sauvegarde qui écrase la sauvegarde de la veille, vous comprenez bien que le fichier ‘sain’ dans votre sauvegarde sera très rapidement remplacé par la version corrompue lors de la prochaine sauvegarde. Il faut donc travailler avec plusieurs sauvegardes, par exemple une tous les soirs, une autre une fois par semaine, et une autre une fois par mois. Comme ca, on peut toujours revenir à une sauvegarde antérieure quand on se rend compte qu’un fichier est corrompu ou a été supprimé par erreur.

Comment faire concrètement, alors?

Les conseils que je viens de donner s’appliquent à tout utilisateur, quel que soit son système d’exploitation. Les détails suivants concernent en priorité les utilisateurs de Windows qui ne disposent pas de la solution de TimeMachine pour Mac. Nous sommes preneurs de conseils pour Linux dans les commentaires.

1. Faire des sauvegardes redondantes et régulières sur un disque dur externe, par exemple à l’aide d’un logiciel comme SyncBack (version gratuite qui suffit pour la plupart des usages). Cet article décrit de façon très claire comment mettre en place une sauvegarde journalière, hebdomadaire et mensuelle de vos données.

2. Ajouter une couche de sécurité en sauvegardant vos données les plus importantes en ligne aussi. Les offres gratuites sont la plupart du temps limitées en taille, mais devraient suffire pour sauvegarder vos documents les plus importants, les travaux en cours etc.

Syncplicity, pensé à priori pour synchroniser des données à travers plusieurs ordinateurs, permet de facto aussi une sauvegarde commode, à la fois sur les serveurs de syncplicity et sur un autre ordinateur, si vous en avez un à votre disposition. Les fichiers sauvegardés par syncplicity sont accessibles à travers l’interface web et en cas de vol d’ordinateur, par example, il suffit d’installer syncplicity sur un autre ordinateur et de récupérer toutes les données sauvegardées. Dans la limite des 5GB le service est gratuit et il est même possible, dans certaines limites, de répondre aux exigences de la 3e contrainte ci-dessus. Un fichier supprimé sur l’ordinateur sera placé dans la corbeille de l’interface web de Syncplicity et donc récupérable. S’il s’agit d’un plus grand nombre de fichiers, il faut faire la demande à Syncplicity pour les récupérer.

Dropbox fonctionne de manière un peu différente – il vous permet de créer un dossier qui sera synchronisé à travers autant d’ordinateurs que vous voudrez (même sur des systèmes d’exploitations différents) et également accessible via une interface web. C’est gratuit dans la limite des 2GB

– Les véritables systèmes de sauvegarde automatique en ligne sont un peu plus lourds et couteux. Il s’agit, pour les plus connus, de Mozy (2GB gratuits, puis 5$ par mois pour une quantité illimitée de données) et de Carbonite (55$ par an pour une quantité illimitée).

Voilà tous les conseils nécessaires pour prendre de bonnes résolutions de sauvegarde cette année et des logiciels pour vous aider à les tenir!

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *