Bonnes résolutions pour apprentis chercheurs… (et les plus avancés aussi !)

Un des avantages de rester de près ou de loin dans le monde de l’éducation et de la recherche, c’est d’avoir deux moments par an pour formuler de bonnes habitudes et repartir avec un nouvel élan et de bonnes résolutions. Je profite de la rentrée universitaire et scolaire pour vous présenter deux outils que je trouve à la fois ludiques et utiles.

Le premier s’appelle 42 goals et vous permet de tenir un journal de bord a minima en enregistrant chaque jour des variables que vous aurez vous-même choisies.

Vous avez le choix entre différents types de variables :

  • binaire oui-non (ai-je lu de la littérature scientifique ? Ai-je mangé mes cinq portions de fruits et légumes ?)
  • quantifié dans l’unité de votre choix (heures de sommeil, heure de réveil, nombre de pages écrites, km courus…)
  • chiffre brut global (nombre de cafés bus dans la journée, nombre de pages de votre mémoire en devenir…)
Ensuite, vous pourrez très facilement faire de jolis graphiques automatisés qui vous affichent en courbes, en aires ou en bâtons et sur la semaine ou le mois un résultat visuel de ce que vous avez entré.
Vous me direz que c’est certes amusant, mais quel intérêt au fond ? J’en vois deux. Premièrement c’est un bon moyen de se rendre compte de corrélations, voire de causes dont on était peut-être vaguement conscient, sans vraiment les prendre en compte. Je n’aurais jamais cru à quel point le fait de planifier très précisément ma journée du lendemain me faisait également écrire d’avantage de pages de thèse… De quoi me motiver pour le faire encore plus régulièrement… Deuxièmement, et là c’est sans doute encore plus important, c’est un bon moyen de se fixer quelques objectifs et de se créer une petite contrainte pour s’y tenir. Il faut du temps pour qu’une nouvelle habitude puisse s’ancrer (on parle généralement de trois à quatre semaines) et toutes les méthodes qui peuvent aider sont les bienvenues. C’est un outil que je pense particulièrement utile pour ceux qui font la transition d’une license avec un emploi du temps et des devoirs clairement définis vers un master où l’on est beaucoup plus maître de son temps et doit apprendre à se fixer soi-même des objectifs et des habitudes. Pourquoi pas lire un article ou un chapitre de collectif dans votre domaine par jour, tous les jours ? 

Mon deuxième outil pour aujourd’hui pousse encore plus loin le principe de « gamification » – c’est-à-dire le fait d’ajouter des éléments ludiques pour encourager à faire une tâche à priori moins drôle. Il s’agit du site http://750words.com/ qui part de la pratique courante chez les écrivains d’écrire tous les jours et souvent dès les matin trois pages à la main pour se défaire de toutes les idées à moitié formées qui empêchent de se concentrer et pour en développer de nouvelles.
Pour les besoins de l’utilisateur quotidien d’un ordinateur cet exercice a été adapté et il s’agit donc d’écrire 750 mots. On le fait dans une interface épurée qui compte automatiquement les mots et les enregistre de façon sécurisée. Ce n’est pas le même exercice que l’écriture publique préconisée dans un récent billet sur le blog frère de celui-ci, Devenir Historien-ne puisque celle-ci est à usage interne, mais les deux peuvent se compléter.  Personnellement, j’aime beaucoup cette pratique et j’essaie de m’y tenir régulièrement. Cela ne me prend qu’un petit quart d’heure et m’a souvent donné l’occasion de formuler pour la première fois des pistes que j’ai pu par la suite développer et intégrer dans ma recherche.
Pour motiver les participants à écrire tous les jours, les concepteurs du site 750words.com ont inventé toute une gamme de récompenses que l’on obtient pour des séries ininterrompus de jours d’écriture (voir ci-contre). Pour ceux qui écrivent en anglais, le site propose même des outils basiques et amusants de lexicométrie qui comparent votre production de 750 mots avec celle de la totalité des utilisateurs.

Vous connaissez d’autres outils qui fonctionnent sur ces principes ? Vous utilisez déjà ces outils et avez des retours à donner ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire.

Print Friendly, PDF & Email

Une réflexion au sujet de « Bonnes résolutions pour apprentis chercheurs… (et les plus avancés aussi !) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *