Écrire sa thèse (ou son mémoire) avec LaTeX ?

La période de rédaction d’un mémoire ou d’une thèse est souvent le moment que choisissent bon nombre d’apprentis chercheuses et chercheurs pour apprendre à utiliser correctement l’outil qu’ils ont décidé d’utiliser pour la mise en forme du texte…

Je ne saurais trop (tant par expérience d’apprenti chercheur que par celle de mes enseignements de méthodologie de la recherche et outils informatiques pour les historien-nes…) vous conseiller d’apprendre à utiliser correctement votre traitement de texte dès le début de vos recherche, afin d’éviter d’avoir à passer des heures voire, pour les moins chanceux, des jours à reprendre la mise en forme de votre document alors que vous pensiez enfin en avoir fini !

Celles et ceux qui souhaitent utiliser un traitement de texte « classique » disposent ici de tous les conseils nécessaires à la rédaction d’un mémoire ou d’une thèse avec Libre Office Writer ou avec Microsoft Word (voir les tutoriels ici)
Il existe toutefois une alternative : LaTeX

 

Source : extrait de « Mortal kombat », Vie de Thésarde, 02 septembre 2012 : http://lapinobservateur.over-blog.com/article-mortal-kombat-109599582.html

Qu’est-ce que LaTeX ?

Voici ce qu’en dit la fiche Wikipédia (que vous pouvez consulter ici dans son intégralité) :
LaTeX, prononcé /la.tɛx/ ou /la.tɛk/, est un langage et un système de composition de documents créé par Leslie Lamport en 1983. Plus exactement, il s’agit d’une collection de macro-commandes destinées à faciliter l’utilisation du « processeur de texte » TeX de Donald Knuth. Depuis 1993, il est maintenu par le LATEX3 Project team. La première version utilisée largement, appelée LaTeX2.09, est sortie en 1984. Une révision majeure, appelée LaTeX2ε est sortie en 1991.
Le nom est l’abréviation de Lamport TeX. On écrit souvent LATEX, le logiciel permettant les mises en forme correspondant au logo.
Du fait de sa relative simplicité, il est devenu la méthode privilégiée d’écriture de documents scientifiques employant TeX. Il est particulièrement utilisé dans les domaines techniques et scientifiques pour la production de documents de taille moyenne ou importante (thèse ou livre, par exemple). Néanmoins, il peut être aussi employé pour générer des documents de types variés (par exemple, des lettres, ou des transparents).
Au départ, il s’agit donc d’un puissant outil de composition de documents, particulièrement utilisé par les scientifiques rebutés par les limites des simples logiciels de traitements de texte pour l’écriture des équations…

Et en sciences humaines et sociales ?

N’étant pas franchement spécialiste de la chose… et en attendant que Franziska et Joël (que vous pouvez aussi retrouver par ici) achèvent leurs thèses pour vous proposer un billet sur leur expérience de l’outil (et de son utilisation avec Zotero), je me contenterai ici de vous indiquer un manuel/tutoriel récemment publié sous licence CC 3.0 Paternité – Partage à l’Identique par Maïeul Rouquette sur son site « Geekographie Maïeulesque » :
(Xe)LaTeX appliqué aux sciences humaines

L’ouvrage est disponible en version papier à 13€, en téléchargement gratuit en PDF, et au format source Github (voir ici pour les liens et modalités de commande). Voici le sommaire du document PDF :
J’en profite enfin pour vous indiquer la page « LaTeX » de l’école normale supérieure, « conçue pour vous apprendre à vous servir de LaTeX, un système très puissant pour composer du texte (mettre en forme et mettre en page), utile dans de nombreux domaines (littérature, langues anciennes ou ésotériques, textes scientifiques, etc.) » : http://www.tuteurs.ens.fr/logiciels/latex/
Print Friendly, PDF & Email

7 réflexions au sujet de « Écrire sa thèse (ou son mémoire) avec LaTeX ? »

  1. @Anthony : Indesign gère-t-il la bibliographie ?. En outre il ne s’agit pas de transformer l’écrivain en metteur en page, mais de lui donner les moyens de l’automatiser…

    pour anonyme, le mieux le serait de consulter le bouquin, qui est produit en LaTeX

  2. Pour ma part j’utilise le fabuleux Pandoc. Bien plus simple à prendre en main que LaTeX, il se base sur un langage de balise facile à maîtriser (Markdown). Pandoc génère ensuite le document composé vers différents formats (docx, html, latex, odt, etc.)

    Un de ses nombreux avantages est également de pouvoir gérer une bibliographie. Il suffit d’avoir un fichier bibtex (facile à générer avec Zotero) et d’insérer les références comme on l’entend (ça se fait avec une certaine souplesse).

  3. Est-ce que Texmaker est conseillé par ceux qui l’utilisent ? J’ai vu aussi Texniccenter et Sublime Text (ce dernier n’est pas vraiment fait pour LateX, si ?) Mon éditeur de texte habituel est Notepad++…

    – Pour la bibliographie, est-ce que Zotero rend inutile/redondant JabRef ou BibDesk pour la gestion, grâce au module Better Bib(La)TeX (BBT) ? Et Autozotbib dans tout ça ?
    – Pour l’affichage de la biblio, c’est BibLaTeX + Biber qu’il est conseillé de préférer, si j’ai bien compris.

    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *