Bibliographie collaborative de la Grande Guerre avec Zotero

Lors d'une journée d'études sur les historiens et leurs usages informatiques, j'ai présenté un de mes derniers projets dont je n'ai pas encore parlé ici. Il s'agit d'un système de bibliographie collaborative que j'ai mis en place pour une société savante, la International Society for First World War Studies. Le support intégré en fin de billet illustre les étapes essentielles de mon propos, je me contente donc d'un bref résumé. Si j'en parle ici, c'est pour deux raisons : d'un côté cette bibliographie peut constituer un outil intéressant pour ceux qui travaillent sur la Première Guerre mondiale, de l'autre le dispositif est parfaitement transposable à d'autres cadres et d'autres thématiques.

Les bonnes idées viennent souvent à des moments inhabituels, et c'est ainsi qu'une discussion entre collègues au restaurant pendant le colloque organisé par la International Society for First World War Studies à Innsbruck en septembre 2011, m'a fait réfléchir à des solutions possibles concernant la bibliographie collective pour cet organisme de plus de 300 individus dans le monde entier. Le site web de la Society disposait déjà d'une rubrique "bibliographie" qui avait subi le sort classique de ce genre d'initiatives : monté à un moment donné avec beaucoup d'enthousiasme, périmé peu de temps après quand les mises à jours se faisaient rares et finissaient par ne plus avoir lieu du tout. Le maintien de cette bibliographie manuelle créait du travail supplémentaire significatif pour des bénévoles qui étaient très occupés par ailleurs - il fallait trouver une solution plus légère, plus rapide et mieux adapté au cadre international de la société.

Les lecteurs réguliers de ce blog ne seront pas surpris de mon choix d'outil de départ pour le déploiement de cette bibliographie commune - il s'agit du logiciel Zotero dont nous parlons souvent ici. J'ai crée une bibliographie de groupe de Zotero et je l'ai structuré en collections et sous-collections, en m'inspirant de plusieurs ouvrages antérieurs, ajoutant un stock de références de base de quelques 1700 titres. A ce moment-là, je disposais d'un outil intéressant pour ceux qui utilisent Zotero et peuvent donc devenir membre du groupe et travailler ainsi avec les références et les compléter. Pour faire profiter ceux qui n'utilisent pas (encore) ce logiciel de bibliographie, je me suis servi d'un plugin de Wordpress qui s'appelle Zotpress. A travers l'API de Zotero, ce petit outil merveilleux permet d'afficher dans un blog fonctionnant sous wordpress des références provenant d'une bibliothèque Zotero. C'est ainsi que le site de la society affiche désormais en temps réel le contenu de la bibliothèque sous Zotero, sans qu'une mise à jour manuelle soit nécessaire :


Avec un seul clic, chaque membre de l'équipe de rédaction de la bibliographie peut rajouter une nouvelle référence à la bibliographie dans son Zotero et en synchronisant avec le serveur, ce rajout est automatiquement transmis non seulement aux autres membres du groupe Zotero, mais aussi au site web de la society, sur un compte Twitter dédié à cet usage et une page Facebook. Les pratiques personnelles de veille scientifique régulière des membres alimentent donc de manière facile et peu coûteuse en temps une ressource utile au groupe entier.

Nous sommes pour l'instant très satisfaits du dispositif, quelques petits détails techniques restent à résoudre, mais nous sommes ravis de disposer d'un outil pérenne voué à prendre une importance croissante à l'approche du centenaire de notre objet d'étude.

Print Friendly and PDF

Aucun commentaire: