L’écriture de l’histoire a-t-elle connu un tournant numérique ? (#METSEM 23)

En fin de semaine dernière, en pleine canicule à Paris, j’ai eu la chance de passer un peu plus de deux heures dans un endroit frais du CEVIPOF : la salle Annick Percheron !

Ce n’était bien sûr pas l’objectif principal même si cela fut une plus qu’agréable surprise en arrivant… Si j’ai passé deux heures au frais, c’est grâce à l’invitation de l’équipe organisatrice du #METSEM (que je remercie vivement de m’avoir donné l’occasion de ré-ouvrir ce dossier).

Il s’agit d’un séminaire de méthodologie, « lieu d’échanges et de partages autour de la pluralité des outils et des méthodes des sciences humaines et sociales« , organisé à Sciences Po depuis trois ans. Chaque séance fait l’objet d’un enregistrement audio et d’une mise en ligne des présentations sur le carnet du séminaire.

Pour ne citer que quelques unes des dernières séances, vous y trouverez ainsi des communications et discussions à propos :

Mon exposé, à l’occasion du METSEM#23 était consacré à ce que l’usage des blogs et carnets de recherche peuvent nous apprendre des transformations du métier d’historienne et d’historien, et plus généralement des chercheuses et chercheurs en sciences humaines et sociales.

Grâce à Diégo Antolinos-Basso, l’enregistrement audio est maintenant en ligne :

Et vous pouvez suivre directement le propos avec le support, téléchargeable en PDF sur le carnet du METSEM.

Print Friendly, PDF & Email
Émilien Ruiz
Historien, assistant professor à Sciences Po. < e-ruiz.com >

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *