Archives de catégorie : Colloques / Journées d’études / Séminaires

Histoire et Cité. Les rencontres de Genève

Screenshot from 2015-05-12 20:13:55Une brève pour signaler à nos lecteurs le tenue du 13 au 16 mai 2015 des premières rencontres « Histoire et Cité » à Genève.

 

Tout un aspect du programme est centré sur les Digital Humanities, avec notamment un Salon spécifique, un booksprint pour éditer une anthologie de textes pacifistes, des séances de posters autour d’outils numériques, ainsi que des conférences et débats.

Le numérique un défi pour l’historiographie ?

Journées d’études organisée à l’EHESS par l’atelier « Recherches et pratiques historiographique » et coordonnées par Aurore Dumont et Pablo Aviles Flores :

Entre outil et culture. Le numérique un défi pour l’historiographie ?

Argument


 

« Cette double journée d’étude est inscrite sous le signe du numérique. Terme bien embarrassant, tant il semble ressortir moins du concept que de l’attrape-tout ; tant il pointe dans une triple direction, celle de la technologie, celle de l’outil et celle de la culture : tant il évoque assurément la langue française qui le préfère à ses concurrents anglo-saxons ; tant il peine aussi à se démarquer nettement des notions voisines quoique distinctes que sont informatique, internet, web ; tant il recouvre une inclination des sciences humaines et sociales à, soit recomposer les champs disciplinaires existants, soit à en constituer un nouveau sous les noms divers d’Humanités numériques, d’Humanités digitales, ou d’Humanisme numérique. Continuer la lecture de Le numérique un défi pour l’historiographie ?

La « Tour de Babel numérique » : journée d’étude, Lyon, 15 octobre 2013

Je relaie ici l’annonce d’une journée d’étude qui se tiendra demain à l’ens de Lyon. La suite de ce billet correspond à une simple reprise de l’argumentaire et du programme transmis par Cécile Armand.

Continuer la lecture de La « Tour de Babel numérique » : journée d’étude, Lyon, 15 octobre 2013

L’histoire numérique / Digital History : journée d’études à Toulouse, 13 juin 2013

Nous relayons l’annonce de la tenue d’une journée d’études organisée par Sébastien Poublanc (@HistorieNumeriQ) consacrée à l’histoire numérique. Elle se tiendra à l’université de Toulouse le 13 juin 2013.

Continuer la lecture de L’histoire numérique / Digital History : journée d’études à Toulouse, 13 juin 2013

« Digital History : Approches, méthodes et outils de travail »

L’association et la revue Diacronie. Strudi di storia contemporanea, l’université Paris Diderot et l’université de Bologne (présentation en français ici) organisent, avec le soutien de l’université franco-italienne un séminaire intitulé :
« Digital History : approches, méthodes et outils de travail« 
La première journée, coordonnée par Elisa Grandi <elygrandi*[at]*libero*[dot]*it>, aura lieu le 21 janvier 2013 à l’université Paris Diderot de 9h à 18h (Bâtiment Olympe de Gouges – 55, rue Albert Einstein, 75013 – salle 115).

Continuer la lecture de « Digital History : Approches, méthodes et outils de travail »

“Le numérique : de nouvelles façons d’écrire l’histoire ?” – Table ronde de l’AFHE, 12 décembre 2012

À l’occasion de l’assemblée générale de l’Association française d’histoire économique qui aura lieu le mercredi 12 décembre, Frédéric Clavert et Claire Lemercier (que les lecteurs et lectrices assidus de ce blog connaissent bien…), organisent une table ronde intitulée :
Cette séance, à laquelle j’aurai l’honneur de participer, proposera une discussion entre quatre intervenants (outre votre serviteur, il s’agit de Benoît Kermoal (ici et ), Daniel Letouzey (ici et ) et Martine Sonnet (ici, et ) et avec la salle. Le propos sera centré sur deux questions principales : la formation et l’écriture en ligne.

« Quantitatif / qualitatif » : en finir avec une opposition contre-­productive


Profondément institutionnalisée, l’opposition entre les travaux qui utilisent des outils dits quantitatifs et ceux qui privilégient des outils dits qualitatifs, bride une recherche qui a tout à gagner à multiplier ceux qui n’excluent pas a priori tel ou tel outil. La journée d’études a pour objet de consommer la rupture avec l’obstacle épistémologique que constitue le clivage «quanti/quali», en montrant comment celle-ci peut aider les sociologues à explorer des domaines originaux ou à revisiter un nouvel aspect d’objets bien connus par ailleurs ainsi qu’à consolider la validation empirique de théories constituées. [Présentation de l’appel à communication sur Calenda]

Journée d’études, journée d’étude organisée par Pierre de Larminat, Mathilde Olivier et Rémi Sinthon, au Centre Maurice Halbwachs (48, bd. Jourdan, Paris 14°), lundi 3 mai 2010.

9h-9h30Introduction


9h30-10h45 Confronter les méthodes


11h00-12h30 Travailler les sources


13h30-14h45 Standardiser l’observation


15h00-16h15 Combiner des outils


16h30-18h00 Renouveler les objets


18h00-18h30 Conclusion


18h30 Pot


Organisation : Pierre de Larminat, Mathilde Olivier, Rémi Sinthon


Comité scientifique : Éric Brian, Pierre Fournier, Séverine Gojard, Michel Gollac, Marie Jaisson, Emmanuel Pierru, Florence Weber, Claire Zalc


Contact ; Plan d’accès