« Quantitatif / qualitatif » : en finir avec une opposition contre-­productive


Profondément institutionnalisée, l’opposition entre les travaux qui utilisent des outils dits quantitatifs et ceux qui privilégient des outils dits qualitatifs, bride une recherche qui a tout à gagner à multiplier ceux qui n’excluent pas a priori tel ou tel outil. La journée d’études a pour objet de consommer la rupture avec l’obstacle épistémologique que constitue le clivage «quanti/quali», en montrant comment celle-ci peut aider les sociologues à explorer des domaines originaux ou à revisiter un nouvel aspect d’objets bien connus par ailleurs ainsi qu’à consolider la validation empirique de théories constituées. [Présentation de l’appel à communication sur Calenda]

Journée d’études, journée d’étude organisée par Pierre de Larminat, Mathilde Olivier et Rémi Sinthon, au Centre Maurice Halbwachs (48, bd. Jourdan, Paris 14°), lundi 3 mai 2010.

9h-9h30Introduction


9h30-10h45 Confronter les méthodes


11h00-12h30 Travailler les sources


13h30-14h45 Standardiser l’observation


15h00-16h15 Combiner des outils


16h30-18h00 Renouveler les objets


18h00-18h30 Conclusion


18h30 Pot


Organisation : Pierre de Larminat, Mathilde Olivier, Rémi Sinthon


Comité scientifique : Éric Brian, Pierre Fournier, Séverine Gojard, Michel Gollac, Marie Jaisson, Emmanuel Pierru, Florence Weber, Claire Zalc


Contact ; Plan d’accès

Print Friendly, PDF & Email
Émilien Ruiz
Historien, assistant professor à Sciences Po. < e-ruiz.com >

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *