1 an (et des poussières…) déjà !

La Boite à Outils des Historiens à soufflé sa première bougie le 30 octobre 2010! Le temps pour nous de dresser un très bref bilan…

Depuis le 30 octobre 2009 – date à laquelle nous nous lancions dans ce blog à la suite de la première édition de notre formation aux outils informatiques pour les historiens – nous avons publié 46 articles.
L’un d’entre eux présentait, par un wordle, ce que nous envisagions d’évoquer ici. En voici un nouveau, sur la base des textes des 46 articles en question (et de leurs commentaires) :


Si elle reste modeste, la fréquentation du site a largement dépassé nos espérances initiales. Nous avons reçus 3.557 visiteurs uniques, pour 5.485 visites et 9.372 pages vues, le tout venant de 64 pays (83% depuis 288 villes de France).

Bien entendu, il faut tenir compte des biais habituels de ce type de statistiques (ici obtenues à partir de google analytics) :

  • Plusieurs personnes peuvent utiliser une même machine, cela correspondra quand même à un visiteur unique.
  • Une seule personne peut visiter le site à partir de plusieurs machines (à la maison et au bureau par exemple) et cela donnera plusieurs visiteurs uniques…
  • Un visiteur peut tomber sur le site par hasard et ne rien lire : une visite sera quand même comptabilisée.

À prendre avec précautions donc…

44% des visites proviennent de sites référents (liens vers La Boite à Outils) ; 28% de moteurs de recherches (à 98% de google) ; 26% relèvent d’accès directs (via favoris, flux rss, etc.).

À ce titre, le référencement sur Zotero Francophone a généré une partie non négligeable des visites de ces derniers mois. D’ailleurs, après les 38% de la page d’accueil (i.e. le dernier post, quel qu’en soit le contenu), les pages les plus lues sont celles qui concernent Zotero (18% des pages vues) et plus particulièrement celles qui permettent d’accéder aux styles créés par Franziska.

Print Friendly, PDF & Email
Émilien Ruiz
Historien, assistant professor à Sciences Po. < e-ruiz.com >

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *